Dans les médias

15 juillet 2021

PAR DENIS MÉTHOT ‒ ProfessionSanté ‒ L’actualité médicale

Le conseil numérique, déjà implanté dans sept régions, poursuit son déploiement amorcé en mars dernier à travers la province, tout en remportant un franc succès auprès des intervenants de première ligne.

Un médecin consulte sa tablette

Ce service permet à un médecin de famille de demander un conseil ou un avis à un spécialiste à propos d’un diagnostic, d’une médication ou d’un traitement et d’obtenir une réponse en sept jours ou moins, via une plateforme numérique.

Grâce aux précisions reçues, l’omnipraticien peut compléter la démarche thérapeutique avec son patient ou engager un processus de transfert si son collègue le recommande. Le conseil numérique semble connaître un franc succès auprès des intervenants de première ligne. Au début du mois de juillet, environ 900 médecins de famille et 150 infirmières praticiennes spécialisées (IPS) s’y étaient inscrits. L’intérêt semble toutefois moindre du côté des répondants, le programme ne comptant que 91 médecins spécialistes participants.

Le plus grand bénéfice apporté par le conseil numérique est qu’il permet d’éviter d’avoir à référer inutilement un patient en spécialité pour des cas qui peuvent être résolus en 10 ou 15 minutes d’échanges entre deux médecins. Lors des trois projets pilotes, il a permis d’épargner une consultation en spécialité dans 40% des cas. 

Développée en Ontario, la formule du eConsult a été reprise en 2014 au Québec à l’initiative du Collège québécois des médecins de famille (CQMF). Devant les résultats très positifs obtenus par ce service, le MSSS a décidé de l’étendre à toute la province sous le nom de conseil numérique.

Calendrier de déploiement

L’opération s’est amorcée au printemps dans les trois régions qui avaient participé aux projets pilotes de eConsult Québec, soit l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue et la Mauricie-Centre-du-Québec. 

Le déploiement, qui s’est ensuite poursuivi dans la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et Montréal, est actuellement en cours ou planifié dans plusieurs autres régions du Québec.

Selon le calendrier obtenu par Professionsante.ca, les prochains territoires prévus sont les suivants:

  • Juillet: Laurentides, Montérégie et Laval
  • Août: Lanaudière 
  • Septembre: Estrie

Le Saguenay-Lac-St-Jean et la Gaspésie n’ont pas encore été placés dans le calendrier, tandis que le Bas-St-Laurent, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec ne figuraient pas dans le plan que nous a fourni le MSSS.

Offert dans 26 spécialités

Le conseil numérique est offert dans 26 disciplines à ce jour, dont la cardiologie, l’ORL, l’anesthésiologie (douleur) et la chirurgie générale, en passant par la dermatologie, la gynécologie et l’endocrinologie. Puisque certains médecins ont offert leurs services à plus d’une région, il est difficile de dresser un portrait en temps réel du nombre de spécialistes participants par territoires, a précisé le MSSS. 

Étant donné que la plateforme est en plein déploiement et que le conseil numérique n’est pas encore intégré aux DME des médecins, le ministère se dit satisfait de la réponse actuelle des médecins de famille et des médecins spécialistes. 

Je suis membre parce que ...

 Je reçois le soutien nécessaire pour devenir un meilleur médecin, jour après jour 

Marie-Claude Moore, M.D., CCMF

 Les membres de cette grande famille me ressourcent et m’inspirent! 

Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF

 Le CQMF me permet de développer un soutien concret aux jeunes médecins du Québec 

Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF

J'adhère