Activités et événements DPC

Nouveau monde. Nouvelle expérience.

Organisé par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), le Forum en médecine familiale (FMF) est le plus important rassemblement de médecins de famille au Canada.

Du 9 au 12 novembre 2022 en personne à Toronto

Du 16 au 19 novembre 2022 en mode virtuel

INSCRIPTIONS

Séances qui seront présentées en français par des médecins de famille de chez nous :

Pour une pratique éclairée : une utilisation judicieuse des examens et des traitements

Mardi 8 novembre (en personne) No du résumé : 413
7 h 30 à 16 h (HE) Pour une pratique éclairée : une utilisation judicieuse des examens et des traitements
Samuel Boudreault, M.D., M. Sc., CCMF, FCMF; Frantz-Daniel Lafortune, M.D., CCMF
Ce programme d’apprentissage en groupe certifié par le Collège des médecins de famille du Canada permet d’obtenir jusqu’à 21 crédits Mainpro+.
PRÉINSCRIPTION REQUISE

Objectifs d’apprentissage :
À la fin de cette activité, les participantes et participants seront en mesure de :

  1. Repérer les occasions d’exercer une pratique éclairée afin de mettre un frein à la surmédicalisation
  2. Consulter des ressources en ligne fiables et à jour et évaluer leur pertinence. Déterminer la conduite à tenir en fonction de données probantes pertinentes
  3. Communiquer avec le patient à la recherche d’un consensus en vue de limiter la surmédicalisation

Description : Les thèmes abordés afin d’examiner l’excès d’imagerie médicale incluent la lombalgie aiguë et les kystes ovariens. Des outils pratiques en lien avec la déprescription médicamenteuse (notamment en ce qui a trait aux inhibiteurs de la pompe à protons – IPP) sont présentés. Le surdiagnostic et la surmédicalisation sont principalement considérés en discutant du dépistage de différentes néoplasies (colon, prostate, sein). Tout au long de la formation, le médecin est appelé à réfléchir sur sa pratique et les pistes d’intervention concrètes pour contrer ces problématiques. Programme de formation de six (6) heures donnant droit à 3 crédits par heure. Ce programme d’apprentissage en groupe a reçu la certification du Collège des médecins de famille du Canada et du Collège québécois des médecins de famille et donne droit jusqu’à 18 crédits Mainpro+. Pour obtenir les crédits, les participants devront remplir un formulaire d’évaluation des connaissances avant et après la formation de même qu’une activité de suivi après la formation.

Investiguer avec soin : reconnaître les examens de laboratoire inutiles

Jeudi 10 novembre (en personne) No du résumé : 125
14 h à 15 h (HE) Investiguer avec soin : reconnaître les examens de laboratoire inutiles
Samuel Boudreault, M.D., M. Sc., CCMF, FCMF

Objectifs d’apprentissage :
À la fin de cette activité, les participantes et participants seront en mesure de :

  1. Énumérer les facteurs expliquant la prévalence des soins de faible valeur, ainsi que leurs
    conséquences
  2. Identifier des investigations à faible valeur ajoutée mais encore couramment utilisées
  3. Adopter des stratégies de communication afin de freiner la surutilisation

Description : Ce n’est qu’une petite prise de sang après tout! Impossible de nuire au patient non? Et pourquoi pas ajouter deux ou trois analyses puisqu’on y est? Force de constater que les examens de laboratoire sont fréquemment surutilisés au Canada et ce particulièrement en première ligne. Une étude canadienne montrait en 2015 qu’environ 60 % des dépenses en laboratoires provenaient de la première ligne alors que ceux-ci représentaient 45 % des prescripteurs. En moyenne, le médecin de famille moyen prescrivait pour 27 895 $ en examens de laboratoire! Mais au-delà des coûts engendrés, ces examens inutiles ont des risques bien réels pour les patients. Les risques de faux positifs, d’incidentalomes et de surtraitement sont des enjeux à connaître afin de favoriser une saine utilisation des tests en laboratoire. Heureusement, nos conférenciers ont pensé à vous et vous ont préparé un petit trousse de survie pour cliniciens voulant se départir de leur tendance au vampirisme médical.

Enseigner avec soin : Guider les apprenants dans leur réflexion critique (utilisation judicieuse des ressources et décision partagée)

Samedi 12 novembre (en personne) No du résumé : 212
8 h 45 à 10 h (HE) Enseigner avec soin : Guider les apprenants dans leur réflexion critique (utilisation
judicieuse des ressources et décision partagée)

Guylène Thériault, M.D., CCMF

Objectifs d’apprentissage :
À la fin de cette activité, les participantes et participants seront en mesure de :

  1. Utiliser différents outils pour guider les apprenants dans leur réflexion d’une gestion saine des
    ressources
  2. Guider face aux demandes des patients non concordantes avec une gestion saine des ressources
  3. Enseigner la décision partagée

Description : L’enseignement est une passion et s’accompagne de nombreux défis et complexités. Nous devons savoir adapter ce que l’on enseigne aux différents niveaux des apprenants tout en utilisant des stratégies qui reflètent notre compréhension de l’apprentissage à l’âge adulte. Un des buts importants de l’enseignement est de stimuler la réflexion critique et le désir chez nos étudiants d’en savoir plus, mais comment faire? À travers des histoires de cas, nous explorerons comment intégrer les principes d’une utilisation judicieuse des tests et des traitements dans nos enseignements. Nous nous inspirerons d’outils qui viennent de la médecine factuelle, de la campagne Choisir avec soin, du Groupe d’étude canadien pour les soins de santé préventifs, et nous réfléchirons à la façon de les intégrer à notre pratique. Les considérations relatives à une gestion responsable des ressources peuvent sembler nouvelles pour certains et ne sont pas si faciles à enseigner. Augmenter la valeur de nos soins, considérer l’impact environnemental de nos choix et les coûts d’opportunité sont tous des thèmes importants. Développer une approche face à certaines demandes, de patients ou de collègues, qui s’écartent de ces principes est un des thèmes qui sera abordé et développé. Comment favoriser un regard critique chez nos apprenants est un enjeu qui revient constamment lorsqu’on enseigne. Nous viserons à partager des outils pour vous appuyer dans cette démarche. Nous verrons aussi comment enseigner la décision partagée, car c’est un élément incontournable à bien des égards lorsque l’on parle de soins pertinents. Nous réviserons les étapes de la décision partagée et les notions centrales à ce processus et suggérerons différentes façons de l’enseigner. Vous repartirez de cette rencontre avec des outils et des idées pour enseigner avec soin.

Comment le mentorat peut améliorer votre vie?

Samedi 12 novembre (en personne) No du résumé : 391
10 h 15 à 11 h 15 (HE) Comment le mentorat peut améliorer votre vie?
Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF; Éveline Hudon, M.D., CCMF, FCMF; Marie-Claude Moore, M.D., CCMF, FCMF; Sophie Juignier, B.A., DESS

Objectifs d’apprentissage :
À la fin de cette activité, les participantes et participants seront en mesure de :

  1. Nommer les rudiments du mentorat en médecine de famille grâce à l’expérience du Québec
  2. Intégrer ce type d’accompagnement unique pour répondre à ses besoins personnels et professionnels
  3. Mettre en pratique les clés du succès d’une relation mentorale

Description : Venez démystifier le mentorat, un moyen efficace de développement personnel et professionnel basé sur une relation interpersonnelle volontaire, gratuite et confidentielle. À l’issue de la présentation, vous comprendrez les rudiments de cette méthode d’accompagnement unique ainsi que la manière dont elle peut concrètement vous aider à optimiser votre bien-être dans votre pratique et dans votre vie personnelle. Nous vous présenterons les clés du succès et les outils pour une relation épanouie et profitable tant pour la personne mentorée que pour la personne mentore.

Discuter de maladies graves : comment freiner la surmédicalisation

Vendredi 18 novembre (virtuel) No du résumé : 124
13 h 30 à 14 h 30 (HE) Discuter de maladies graves : comment freiner la surmédicalisation
René Wittmer, M.D., CCMF

Objectifs d’apprentissage :
À la fin de cette activité, les participantes et participants seront en mesure de :

  1. Apprécier le niveau de compréhension qu’ont la plupart des adultes concernant la réanimation
    cardio-respiratoire
  2. Intégrer l’utilisation de formulations qui favorisent la compréhension des patients et leurs proches
  3. Éviter les pièges courants dans l’établissement d’un niveau de soin

Description : La planification préalable par rapport au niveau d’intervention thérapeutique permet la réalisation de soins concordants avec les objectifs de vie des patients. Malgré tout, l’établissement d’un niveau de soin dans la pratique quotidienne se heurte à de nombreux obstacles. Le niveau de compréhension des patients par rapport aux manoeuvres dites de réanimation est souvent insuffisant pour procéder à une décision éclairée sans discussion bien structurée, selon de nombreuses études. Les médecins de famille, de par leur capacité à centrer les soins sur leurs patients, sont idéalement placés pour initier des conversations sur les maladies graves et sur le niveau d’intervention thérapeutique. Dans cette séance, les participants se familiariseront avec une structure de discussion favorisant la compréhension. Ils adopteront également des formulations propices à une décision éclairée quant au niveau de soin. Les pièges fréquemment rencontrés seront
également revus.

Prescrire … et déprescrire avec soin

Samedi 19 novembre (virtuel) No du résumé : 209
11 h 30 à 12 h 30 (HE) Prescrire … et déprescrire avec soin
Caroline Laberge, M.D., CCMF; Katherine Desforges, B. Pharm., M. Sc., BCGP

Objectifs d’apprentissage :
À la fin de cette activité, les participantes et participants seront en mesure de :

  1. Reconnaître les opportunités de déprescription en clinique
  2. Développer une approche à la déprescription basée sur les données probantes
  3. Soutenir l’évaluation de la polypharmacie par des outils cliniques

Description : La polypharmacie est un problème courant dans la pratique quotidienne des médecins de famille, en particulier chez les aînés. De fait, les statistiques nationales en matière de réclamations de médicaments indiquent qu’une personne de 65 ans et plus sur deux consomme au moins un médicament reconnu comme étant potentiellement inapproprié (MPI), tel un somnifère ou un inhibiteur des pompes à protons sans indication reconnue (ICIS, 2018). Les femmes, les individus résidant en milieux ruraux ou encore ceux issus de quartiers à faible revenus sont plus à risque d’être exposés aux MPI. Cette session, basée sur la présentation de courtes vignettes cliniques, présentera la déprescription comme stratégie efficace afin de répondre aux problématiques de surprescription et de polypharmacie.

Des perles cliniques seront présentées pour faciliter le processus de déprescription des médicaments à toutes les étapes, incluant :
• L’identification de situations propices à la déprescription,
• Le développement et la mise en œuvre du plan de déprescription,
• La gestion du sevrage,
• Comment aborder la déprescription avec les patients et les proches,
• Les façons d’impliquer toute l’équipe multidisciplinaire, et
• La mise en place de thérapies non pharmacologiques appropriées.
Des outils basés sur les données probantes seront également présentés pour guider ce processus à toutes les étapes.

Le FMF 2022 donne droit aux allocations et ressourcement du fonds de formation de la RAMQ :

  • D’une demi-journée pour une participation à au moins 3 heures de contenu certifié par jour
  • D’une journée pour une participation à au moins 6 heures de contenu certifié par jour   

Prendre note que vous avez 90 jours à la suite de l’événement pour soumettre votre formulaire ainsi que le certificat faisant foi de votre présence.

Voir la programmation en français pour l’horaire des séances qui seront présentées en français ou avec l’interprétation simultanée

Profitez d’un accès sur demande à presque toutes les séances de formation et autres activités connexes pendant 30 jours après le FMF en vous inscrivant pour les quatre jours.

Pour plus de détails et pour vous inscrire : https://fmf.cfpc.ca/fr/

Je suis membre parce que ...

 Je reçois le soutien nécessaire pour devenir un meilleur médecin, jour après jour 

Marie-Claude Moore, M.D., CCMF

 Les membres de cette grande famille me ressourcent et m’inspirent! 

Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF

 Le CQMF me permet de développer un soutien concret aux jeunes médecins du Québec 

Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF

J'adhère