• Les récipiendaires apparaitront dans l'ordre basé sur ce champ

  • Titre du membre

Missing content: 'undefined' particle cannot be found.

24 février 2021

par Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF  ProfessionSanté – L’actualité médicale

Dre Caroline Laberge, présidente du CQMF

2007 est l’année de naissance de ma fille aînée. C’est aussi l’année où a été commercialisé le tout premier iPhone d’Apple qui lançait la révolution numérique accélérée que nous vivons aujourd’hui. Jonction entre téléphone et ordinateur aux possibilités infinies, il a changé notre monde et la façon dont nous communiquons, dont nous accédons aux informations, et les interactions sociales de façon générale.

Alors que nous sommes certainement tous propriétaires d’un appareil semblable, nous serions bien incapables de revenir en arrière, de ne plus avoir toutes les réponses au bout des doigts et de ne pas être joignables en tout temps. Mais qu’en est-il des effets délétères de cette technologie?

Risques pour la santé et dépendance

J’étais un peu perplexe en apprenant, via la biographie de Steve Jobs, qu’il en interdisait strictement l’utilisation à ses propres enfants… Pourquoi? Il connaissait trop bien les risques inhérents à la santé physique et mentale, dont un grand risque de dépendance.

Saviez-vous que plusieurs jeux vidéo, des émissions pour enfants et les médias sociaux sont conçus spécifiquement pour créer une dépendance, via un système de récompenses? En effet, lorsque nous recevons une récompense, que ce soit par un «like», un cadeau dans les jeux pour enfants, ou un niveau réussi dans un jeu, notre cerveau sécrète de la dopamine, l’hormone du plaisir. Plus la recherche de plaisir augmente, plus elle perturbe le cerveau. Graduellement, les niveaux de sérotonine et de noradrénaline fluctuent, affectant notre humeur, notre empathie, et perturbant les relations humaines. De plus, le rythme immédiat et accéléré n’est pas celui de la vie normale, et certaines personnes finissent par « s’ennuyer » dans leur quotidien qui n’est pas assez rapide pour les stimuler. Le documentaire The Social Dilemma, disponible sur Netflix, lève un voile sur la face cachée des réseaux sociaux et devrait nous inciter à limiter, sinon éviter, le temps passé à naviguer sur ceux-ci.

Les écrans et particulièrement les téléphones intelligents entraînent aussi une croissance du multitâche; on pense que ça augmente notre productivité, mais en fait c’est le contraire! Même chez les jeunes de la génération Z dont on dit qu’ils sont meilleurs dans le multitâche, il est démontré qu’un fractionnement de l’attention diminue celle-ci et augmente le risque d’erreurs. Combien de fois j’ouvre mon téléphone pour vérifier la météo et je suis alors attirée par la pastille rouge sur mes courriels ou mes textos, je vois une photo de mes enfants qui me fait sourire, je note une pensée dans ma liste de choses à faire et je referme mon téléphone… sans avoir vérifié la météo!

Écrans piégés

En cette période de pandémie où la distanciation physique est de mise, nous pouvons nous réjouir d’avoir accès au télétravail, à l’école en ligne et à nos rencontres sociales virtuelles, mais il faut tout de même encadrer l’usage des écrans chez nos enfants ‒ et chez nous-mêmes! ‒ pour en limiter les effets nuisibles. L’INSPQ a produit en mai dernier un excellent document synthèse sur l’état des connaissances et des recommandations concrètes pour les familles. Les risques sur la santé physique, psychosociale et développementale y sont détaillés pour les jeunes de 0-5 ans, puis chez les jeunes d’âge scolaire et les adolescents. J’en ai fait un tableau synthèse que je remets régulièrement à mes patients lors des suivis, intégré aux recommandations sur une saine alimentation et la pratique d’activité physique.

Un autre aspect sombre du temps passé sur les écrans individuels par les adolescentes et adolescents est le risque d’être victime de cyberintimidation ou d’être pris dans un réseau d’exploitation sexuelle de mineurs. Les témoignages percutants sur le travail de la DPJ dans La Presse ces jours-ci donnent froid dans le dos sur les horreurs dans lesquelles peuvent être plongés des jeunes tout à fait sains à la base.

Jeûne électronique

Les connaissances médicales évoluent continuellement dans le domaine des effets nuisibles des écrans, et l’apparition du terme syndrome de l’écran électronique (SEE) décrit un ensemble de symptômes physiques et comportementaux, allant de l’insomnie à l’irritabilité, à la dépression et l’anxiété. J’ai lu récemment le livre Enfants difficiles, la faute aux écrans?, écrit par une pédopsychiatre américaine, Victoria Dunckley. Véritable remise en question devant notre utilisation personnelle et familiale des écrans, ces notions me seront très utiles en clinique pour plusieurs de mes patients. La dénomination commune est l’amélioration notable voire la disparition des symptômes en retirant de façon stricte les écrans (le jeûne électronique) pendant une période de trois semaines, au moins. Une panoplie de symptômes psychiatriques très intenses sont un effet direct du temps passé à utiliser les écrans électroniques, dans lesquels sont inclus téléphones, tablettes et jeux vidéo et, dans une moindre mesure, la télévision. Certains jeunes y semblent plus vulnérables que d’autres, et peuvent en subir les effets même à de « petites doses » d’écran. Si vous remarquez chez vos enfants ou vos petits patients des changements d’humeur, des crises au retrait de l’appareil, ou l’utilisation en cachette de celui-ci, il est temps d’avoir une réflexion à ce sujet.

Même chez les adultes, l’omniprésence des appareils peut nuire au temps de qualité passé ensemble, réduire les conversations et amener plus de frustrations dans les couples et les équipes de travail. Avez-vous déjà vécu une rencontre « déconnectée », dans laquelle on doit déposer son téléphone dans un panier à l’arrivée? Les interactions humaines sont si riches et les conversations plus profondes lorsque chacun n’est plus distrait par son appareil. Après une année de pandémie, offrons-nous plus souvent le luxe  de nous déconnecter pour profiter de ce qui nous entoure concrètement. Notre santé physique et mentale nous en remerciera!

Date disponible de formation en ligne à inscription individuelle : 15 décembre 2021

Prenez note qu’il y a un minimum de 8 et un maximum de 15 participantes et participants par session.

Voir les modalités de l’inscription individuelle et de clinique ci-dessous.

Cette mise à jour a été rendue possible avec le soutien financier du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC).

Le format offre la possibilité d’approfondir vos connaissances à l’aide d’études de cas cliniques, de liens à consulter, d’outils en ligne fiables, d’échanges avec les facilitateurs et vos pairs, et cela, toujours dans une ambiance favorisant la participation active.

Pour le moment, la formation est offerte en mode virtuel uniquement. Nous suivons les recommandations des mesures émises par les instances de santé publique et les associations médicales avant de reprendre les formations en mode présentiel.

Vous avez suivi la version originale du programme? Avec la nouvelle formule, vous trouverez en parts égales du nouveau contenu, du matériel mis à jour et du contenu original. Même si la formation reste la même en partie, il vous sera possible de revoir certains concepts plus en profondeur ou dans une perspective différente.

  1. Formulaire d’intention d’un groupe
  2. Formulaire d’intérêt individuel
Historique

2011 Lancement du programme « Don’t Just Do Something, Stand There! » par le Collège des médecins de famille de l’Ontario (OCFP)

2015 Développement du programme pour devenir la version originale de « Pour une pratique éclairée », élaborée en collaboration avec des médecins participant à la campagne « Choisir avec soin » et financée par l’OCFP

2017 Formation traduite et offerte au Québec grâce à un partenariat – Collège québécois des médecins de famille (CQMF) et l’Association médicale du Québec (AMQ)

2017-2019 Octroi d’un financement par le CMFC afin permettant la création d’un comité national et le déploiement pancanadien du programme

2017-2019 Au Québec, offert à 27 groupes totalisant 501 participantes et participants

2019-2022 Renouvellement du financement du CMFC à un comité conjoint CQMF et OCFP permettant la poursuite du déploiement et l’amélioration du programme

2019-2021 Mise à jour élaborée par les formateurs québécois de « Pour une pratique éclairée » du CQMF en collaboration avec les membres du comité national du programme. Adaptation de la formation au format virtuel

Objectifs d’apprentissage

CanMEDS-MF : expert, communicateur, promoteur de la santé, érudit

Une participation active à cette formation aidera les participantes et participants à :

  1. Repérer des occasions d’exercer une pratique éclairée et ainsi freiner la surmédicalisation;
  2. Consulter des ressources en ligne fiables et à jour;
  3. Développer un esprit critique sain face aux lignes directrices;
  4. Adopter des conduites à tenir fondées sur les données probantes;
  5. Introduire la décision partagée dans sa pratique;
  6. Promouvoir une utilisation pertinente des ressources.
Certification

Ce programme d’apprentissage en groupe, de 7 heures, est certifié par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et le Collège québécois des médecins de famille (CQMF). Il donne droit à trois (3) crédits par heure pour un maximum de 21 crédits Mainpro+.

Ce programme donne droit également à l’allocation du fonds de formation continue de la RAMQ.

Description

Formation interactive d’une journée de sept (7) heures

Introduction

  • Revue des dangers potentiels et des causes de la surmédicalisation
  • Présentation de la démarche en 4 étapes d’application de données probantes au plan de soins

Module Un – La prescription judicieuse de tests et d’imagerie – dos et thyroïde

  • Exercer une bonne gestion de sa pratique afin d’éviter le recours excessif à l’imagerie
  • Rechercher un consensus interdisciplinaire
  • Rechercher un consensus avec le patient

Module Deux – La prise de décision partagée

  • Définir la décision partagée
  • Se référer à des ressources en ligne fiables pour intégrer la décision partagée dans sa pratique
  • Discuter de la place des statines dans la prévention des maladies cardiovasculaires
  • Définir une approche en ce qui concerne la prévention des fractures de fragilité
  • Passer de l’examen annuel avec bilan sanguin … à une visite périodique

Module Trois – Le surdiagnostic et le dépistage des cancers – prostate, sein et colon

  • Identifier comment le surdiagnostic se produit de façon inhérente en dépistage et reconnaître les biais rencontrés dans les études de dépistage
  • Distinguer les risques du dépistage selon le type de cancer
  • Réviser les données probantes pour le dépistage de certains cancers 
  • Connaître les recommandations « faibles/conditionnelles », qui demandent une prise de décision partagée

Module Quatre – Polypharmacie et déprescription

  • Comprendre les conséquences de la polypharmacie
  • Développer une approche à la déprescription basée sur les données probantes
  • Trouver des outils pour soutenir la déprescription de médicaments fréquents : IPP, benzodiazépines, etc.

Modalités d’inscription

Inscription avec un tarif de groupe de 5000 $ + taxes

Offerte en format présentiel ou virtuel selon la préférence de votre milieu.

  • Minimum 8 / maximum 15 participantes et participants;
  • Les inscriptions, la réservation de la salle et le repas sont pris en charge par le groupe/clinique/établissement;
  • Le paiement des frais d’inscription se fait en un versement pour le groupe/clinique/établissement;
  • La logistique de la session est à coordonner avec le CQMF;
  • L’assignation et le paiement des honoraires des facilitatrices et facilitateurs sont pris en charge par le CQMF.

Formulaire d’intention d’un groupe

Inscription individuelle

Offerte en format virtuel Zoom

  • Minimum 8 / maximum 15 participantes et participants;
  • Tarification :
    • Membre CQMF : 450,00 $ + taxes = 517,39 $
    • Non membre CQMF : 600,00 $ + taxes = 689,85 $
    • Résident : 300,00 $ + taxes = 344,93 $
    • Autre professionnel : 300,00 $ + taxes = 344,93 $
  • La logistique de la session sera coordonnée par le CQMF.

Intérêt personnel

Vous avez un intérêt pour ce programme mais les dates proposées ne vous conviennent pas? Remplissez le formulaire d’intérêt individuel ci-après et nous tenterons de vous inscrire à une session future ou de vous intégrer à un groupe déjà constitué.

Formulaire d’intérêt individuel

Organisation

Vous souhaitez offrir le programme à vos membres, ou en préconférence, veuillez communiquer avec nous pour connaître les modalités à l’adresse courriel dpc@cqmf.qc.ca.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec le CQMF au 450 973-2228 / 1 800 481-5962; dpc@cqmf.qc.ca

Read More

Plusieurs AEEP s’offrent déjà à vous. Chacun des organismes accréditeurs du Québec travaille à développer des occasions favorables vous permettant de répondre à cette nouvelle exigence, et cela, au cours des prochaines années.

Le CMQ exige que vous complétiez dix heures d’activités d’évaluation de l’exercice de la profession (AEEP) par cycle de cinq ans. Il est important de noter que la période de référence (cycle) du CMQ s’étend de janvier 2019 à décembre 2023. Il n’y a pas d’exigence relative à l’évaluation de l’exercice par année — vous aurez jusqu’à décembre 2023 pour obtenir et inscrire ces heures.

Nouveaux outils proposés par Choisir avec soin Québec : étude par critères explicites

Afin de contribuer au processus d’amélioration continue de la qualité des soins aux patients et, de plus, répondre à l’exigence de 10 heures d’activités d’évaluation de l’exercice de la profession (AEEP), le comité directeur de la campagne Choisir avec soin Québec, vous propose des outils d’étude par critères explicites en lien avec les recommandations de la campagne Choisir avec soin Canada

Cette activité consiste à :

  • analyser des dossiers traitant de la pathologie ciblée sur une période déterminée avant le début de l’exercice;
  • intégrer la recommandation de Choisir avec soin;
  • mettre en oeuvre des changements dans le traitement de la pathologie;
  • constater l’impact sur l’amélioration de l’exercice sur une période déterminée après l’intégration de la recommandation.

Ce programme d’évaluation d’un crédit par heure répond aux critères de certification du Collège québécois des médecins de famille, organisme pleinement agréé en développement professionnel continu par le Collège des médecins du Québec, et donne droit jusqu’à 5 crédits (heures) Mainpro+.

Pour le lancement de ce nouvel outil, le CQMF offre un accès gratuit aux cinq premiers outils développés en lien avec la campagne « Choisir avec soin Canada : Pour une utilisation judicieuse des antibiotiques »

**********************

L’utilisation de la prescription virale dans le cas de bronchite / IVRI (à l’exclusion des patients MPOC)

Étude par critères explicites – bronchite

Objectifs d’apprentissage :
1) S’assurer de l’utilisation appropriée de l’antibiothérapie pour les IVRI chez un patient non-MPOC selon la recommandation de « Choisir avec soin Canada » : Pour une utilisation judicieuse des antibiotiques
2) Documenter l’utilisation des outils : prescription virale

La prescription judicieuse d’antibiotiques dans les sinusites

Étude par critères explicites – sinusite

Objectifs d’apprentissage :
1) S’assurer que les patients qui reçoivent un antibiotique pour une sinusite remplissent les critères énoncés dans la recommandation de « Choisir avec soin Canada » : Pour une utilisation judicieuse des antibiotiques
2) Documenter l’utilisation des outils : prescription virale

L’utilisation de la prescription virale dans le cas d’otite

Étude par critères explicites – otite

Objectifs d’apprentissage : 
1) S’assurer que les patients qui reçoivent un antibiotique pour une otite remplissent les critères selon la recommandation de « Choisir avec soin Canada » : Pour une utilisation judicieuse des antibiotiques
2) Documenter l’utilisation des outils : prescription virale et prescription différée

La prescription judicieuse d’antibiotiques lors d’exacerbations MPOC

Étude par critères explicites – MPOC

Objectifs d’apprentissage :
1) S’assurer que les patients qui reçoivent un antibiotique pour une exacerbation MPOC remplissent les critères de la recommandation de « Choisir avec soin Canada » : Pour une utilisation judicieuse des antibiotiques
2) Documenter l’utilisation des outils : prescription virale

La prescription judicieuse d’antibiotiques dans les pharyngites

Étude par critères explicites – pharyngite

Objectifs d’apprentissage :
1) S’assurer que les patients qui reçoivent un antibiotique pour une pharyngite remplissent les critères énoncés dans la recommandation de « Choisir avec soin Canada » : Pour une utilisation judicieuse des antibiotiques
2) Documenter l’utilisation des outils : prescription virale

**********************

Sur réception du formulaire, un certificat d’attestation sera émis et permettra de réclamer les crédits (heures) de formation continue de la catégorie « AEEP ».

Chacun des formulaires donne droit jusqu’à 5 crédits Mainpro+ (heures d’AEEP) selon le temps requis pour compléter l’exercice.

Vous pouvez remplir autant de formulaires pertinents à votre pratique.

Surveillez la parution de nouveaux outils sur d’autres recommandations de la campagne Choisir avec soin en visitant le site Web, sur les réseaux sociaux du CQMF et dans nos publications aux membres.

Relier l’apprentissage à l’évaluation

Le formulaire Relier l’apprentissage à l’évaluation est un exercice de réflexion autogéré et semi-structuré permettant d’obtenir jusqu’à cinq crédits certifiés Mainpro+ d’évaluation de l’exercice (cinq heures reconnues). Remplissez le formulaire pour faire un retour sur une question survenue au cours de votre pratique. Sur le formulaire, indiquez le nombre d’heures que vous avez consacrées à cette activité. Vous pouvez compléter autant d’exercices Relier l’apprentissage que vous voulez pendant un cycle de cinq ans.

Vous retrouverez ce formulaire dans votre profil Mainpro+ :

  • Cliquer sur « INSCRIRE UNE ACTIVITÉ DE DPC »
  • Sous Catégorie, sélectionner « Évaluation »
  • Sous Type de certification, sélectionner « Certifiées »
  • Dans le menu déroulant Type d’activités, choisir « Relier l’apprentissage à l’évaluation »
Les activités certifiées Mainpro+

Des fournisseurs de programmes de DPC ont inscrit au calendrier du CMFC les activités développées et certifiées Mainpro+ en tant qu’activités d’évaluation.

Pour les retrouver :

  • Accéder au calendrier des Activités à venir du CMFC pour effectuer une recheche
  • Sous Province, sélectionner « QC » (veuillez noter que les activités d’évaluation sont offertes au niveau provincial et au niveau national)
  • Sous Catégorie, sélectionner « Évaluation »
  • Faire un choix parmi les activités offertes répondant à vos besoins
Les activités reconnues par le CMFC

Plusieurs activités sont reconnues d’emblée par le CMFC en tant qu’activités d’évaluation de l’exercice de la profession. Depuis votre profil Mainpro+ :

  • Cliquer sur « INSCRIRE UNE ACTIVITÉ DE DPC »
  • Sous Catégorie, sélectionner « Évaluation »
  • Sous Type de certification, sélectionner « Certifiées »
  • Faire votre choix à partir du menu déroulant sous Type d’activité
Les formulaires et activités d’évaluation de l’exercice de la FMOQ ou de tout autre organisme accréditeur du Québec

Vous pouvez enregistrer les activités inscrites au PadPc sous la rubrique « évaluation de l’exercice » dans votre profil Mainpro+ :

  • Cliquer sur « INSCRIRE UNE ACTIVITÉ DE DPC »
  • Sous Catégorie, sélectionner « Évaluation »
  • Sous Type de certification, sélectionner « Certifiées »
  • Dans le menu déroulant Type d’activités, choisir « Crédit de Catégorie 1 du Québec »
  • Inscrire les informations relatives à votre activité

Read More

Je suis membre parce que ...

 Je reçois le soutien nécessaire pour devenir un meilleur médecin, jour après jour 

Marie-Claude Moore, M.D., CCMF

 Les membres de cette grande famille me ressourcent et m’inspirent! 

Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF

 Le CQMF me permet de développer un soutien concret aux jeunes médecins du Québec 

Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF

J'adhère