Error: Anonymous form submissions are not enabled for this site, try logging in first contacting your site administrator.

Missing content: 'undefined' particle cannot be found.

‒ Voir les modalités d’inscription individuelle ou de clinique ci-dessous ‒

***FMF 2022*** Une session sera offerte le 8 novembre 2022, en personne à Toronto, de 7 h 30 à 16 h, en français, dans le cadre du Forum en médecine familiale (FMF) du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC). Formateurs : Dr Samuel Boudreault et Dr Frantz-Daniel LaFortune. Pour les détails voir à la page 16 de la programmation en français et cliquer ici pour vous inscrire.

Le FMF 2022 donne droit aux allocations et ressourcement du fonds de formation de la RAMQ :

  • D’une demi-journée pour une participation à au moins 3 heures de contenu certifié par jour
  • D’une journée pour une participation à au moins 6 heures de contenu certifié par jour   

Prendre note que vous avez 90 jours à la suite de l’événement pour soumettre votre formulaire ainsi que le certificat faisant foi de votre présence.


Le format de l’activité offre la possibilité d’approfondir vos connaissances à l’aide d’études de cas cliniques, de liens à consulter, d’outils en ligne fiables, d’échanges avec les facilitatrices et facilitateurs et vos pairs, et cela, toujours dans une ambiance favorisant la participation active.

Vous avez suivi la version originale du programme? Avec la nouvelle formule, vous trouverez en parts égales du nouveau contenu, du matériel mis à jour et du contenu original. Même si la formation reste la même en partie, il vous sera possible de revoir certains concepts plus en profondeur ou dans une perspective différente.

Cette mise à jour a été rendue possible avec le soutien financier du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC).

  1. Formulaire d’intention d’un groupe
  2. Formulaire d’intérêt individuel
Modalités d’inscription

Inscription avec un tarif de groupe de 5000 $ + taxes

Offerte en format présentiel ou virtuel selon la préférence de votre milieu.

  • Minimum 8 / maximum 15 participantes et participants;
  • Les inscriptions, la réservation de la salle et le repas sont pris en charge par le groupe/clinique/établissement;
  • Le paiement des frais d’inscription se fait en un versement pour le groupe/clinique/établissement;
  • La logistique de la session est à coordonner avec le CQMF;
  • L’assignation et le paiement des honoraires des facilitatrices et facilitateurs sont pris en charge par le CQMF.

Formulaire d’intention d’un groupe

Inscription individuelle

Offerte en format virtuel Zoom

  • Minimum 8 / maximum 15 participantes et participants;
  • Tarification :
    • Membre CQMF : 450,00 $ + taxes = 517,39 $
    • Non membre CQMF : 600,00 $ + taxes = 689,85 $
    • Résident : 300,00 $ + taxes = 344,93 $
    • Autre professionnel : 300,00 $ + taxes = 344,93 $
  • La logistique de la session sera coordonnée par le CQMF.

Intérêt personnel

Vous avez un intérêt pour ce programme mais les dates proposées ne vous conviennent pas? Remplissez le formulaire d’intérêt individuel ci-après et nous tenterons de vous inscrire à une session future ou de vous intégrer à un groupe déjà constitué.

Formulaire d’intérêt individuel

Organisation

Vous souhaitez offrir le programme à vos membres, ou en préconférence, veuillez communiquer avec nous pour connaître les modalités à l’adresse courriel dpc@cqmf.qc.ca.

Description

Formation interactive d’une journée de sept (7) heures

Introduction

  • Revue des dangers potentiels et des causes de la surmédicalisation
  • Présentation de la démarche en 4 étapes d’application de données probantes au plan de soins

Module Un – La prescription judicieuse de tests et d’imagerie – dos et thyroïde

  • Exercer une bonne gestion de sa pratique afin d’éviter le recours excessif à l’imagerie
  • Rechercher un consensus interdisciplinaire
  • Rechercher un consensus avec le patient

Module Deux – La prise de décision partagée

  • Définir la décision partagée
  • Se référer à des ressources en ligne fiables pour intégrer la décision partagée dans sa pratique
  • Discuter de la place des statines dans la prévention des maladies cardiovasculaires
  • Définir une approche en ce qui concerne la prévention des fractures de fragilité
  • Passer de l’examen annuel avec bilan sanguin … à une visite périodique

Module Trois – Le surdiagnostic et le dépistage des cancers – prostate, sein et colon

  • Identifier comment le surdiagnostic se produit de façon inhérente en dépistage et reconnaître les biais rencontrés dans les études de dépistage
  • Distinguer les risques du dépistage selon le type de cancer
  • Réviser les données probantes pour le dépistage de certains cancers 
  • Connaître les recommandations « faibles/conditionnelles », qui demandent une prise de décision partagée

Module Quatre – Polypharmacie et déprescription

  • Comprendre les conséquences de la polypharmacie
  • Développer une approche à la déprescription basée sur les données probantes
  • Trouver des outils pour soutenir la déprescription de médicaments fréquents : IPP, benzodiazépines, etc.

Objectifs d’apprentissage

CanMEDS-MF : expert, communicateur, promoteur de la santé, érudit

Une participation active à cette formation aidera les participantes et participants à :

  1. Repérer des occasions d’exercer une pratique éclairée et ainsi freiner la surmédicalisation;
  2. Consulter des ressources en ligne fiables et à jour;
  3. Développer un esprit critique sain face aux lignes directrices;
  4. Adopter des conduites à tenir fondées sur les données probantes;
  5. Introduire la décision partagée dans sa pratique;
  6. Promouvoir une utilisation pertinente des ressources.
Certification

Ce programme d’apprentissage en groupe, de 7 heures, est certifié par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC) et le Collège québécois des médecins de famille (CQMF). Il donne droit à trois (3) crédits par heure pour un maximum de 21 crédits Mainpro+.

Ce programme donne droit également à l’allocation du fonds de formation continue de la RAMQ.

Historique

2011 Lancement du programme « Don’t Just Do Something, Stand There! » par le Collège des médecins de famille de l’Ontario (OCFP)

2015 Développement du programme pour devenir la version originale de « Pour une pratique éclairée », élaborée en collaboration avec des médecins participant à la campagne « Choisir avec soin » et financée par l’OCFP

2017 Formation traduite et offerte au Québec grâce à un partenariat – Collège québécois des médecins de famille (CQMF) et l’Association médicale du Québec (AMQ)

2017-2019 Octroi d’un financement par le CMFC afin permettant la création d’un comité national et le déploiement pancanadien du programme

2017-2019 Au Québec, offert à 27 groupes totalisant 501 participantes et participants

2019-2022 Renouvellement du financement du CMFC à un comité conjoint CQMF et OCFP permettant la poursuite du déploiement et l’amélioration du programme

2019-2021 Mise à jour élaborée par les formateurs québécois de « Pour une pratique éclairée » du CQMF en collaboration avec les membres du comité national du programme. Adaptation de la formation au format virtuel

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec le CQMF au 450 973-2228 / 1 800 481-5962; dpc@cqmf.qc.ca

Read More

22 avril 2021

ANOUK LEBEL ‒ ProfessionSantéL’actualité médicale

Dre Caroline Laberge, présidente du CQMF

La campagne Choisir avec soin a finalement survécu à la dissolution de l’Association médicale du Québec (AMQ). Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) a repris le flambeau du volet québécois de cette campagne pancanadienne de lutte au surtraitement et au surdiagnostic, toujours privée de financement de Québec.

Le CQMF participait déjà à la réflexion sur la pertinence des soins et le surdiagnostic depuis plusieurs années avant de devenir le partenaire officiel de Choosing Wisely Canada au Québec, à l’été 2020, explique en entrevue la Dre Caroline Laberge, présidente du CQMF.

Depuis, un comité directeur a été formé pour poursuivre les démarches visant à réduire les traitements et examens inutiles en santé au Québec.

Le comité présidé par le Dr René Wittmer est formé par des médecins de famille de plusieurs régions du Québec, mais aussi de médecins spécialistes, notamment en cardiologie et en médecine interne. La pharmacienne Camille Gagnon, directrice adjointe du Réseau canadien pour la déprescription, en fait également partie.

« Un de nos défis, c’est de s’assurer que ce ne soit pas uniquement une campagne de médecins de famille. Les médecins spécialistes doivent aussi participer », souligne la Dre Laberge.

Le CQMF dispose toujours du don de 1,2M$ de l’AMQ pour poursuivre les activités de Choisir avec soin au Québec. Or, le gouvernement provincial ne contribue toujours pas financièrement. Ailleurs au Canada, Choosing Wisely est soutenu à parts égales par le gouvernement fédéral et les provinces.

Au-delà de la rémunération

La campagne Choisir avec soin est complètement distincte de l’exercice mené par l’Institut de la pertinence des actes médicaux (IPAM).

L’IPAM, créé dans la foulée de l’entente entre la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) et du gouvernement du Québec en 2019, est engagé dans la pertinence dans le but d’économiser 240 millions de dollars en trois ans en actes médicaux superflus.

Choisir avec soin vise plutôt à mieux outiller les médecins, étudiants et résidents à lutter contre le surtraitement et le surdiagnostic dans leur pratique ou leur future pratique.

« Ce n’est pas une question de sauver des sous, c’est une question de prodiguer les bons soins à la bonne personne au bon moment et d’utiliser judicieusement les ressources de notre système de santé », insiste la Dre Laberge.

Différents milieux cliniques mènent déjà des initiatives terrain pour améliorer la façon de prodiguer les soins. Depuis le lancement la campagne pancanadienne en 2014, 400 recommandations concernant différentes spécialités ont été publiées. Il faut voir comment elles peuvent être mises en application au Québec.

Des traitements nocifs

Environ 30% des traitements et examens médicaux au Canada sont potentiellement inutiles. Des gestes qui occasionnent des pertes financières dans le réseau, mais surtout, qui peuvent s’avérer carrément nuisibles pour la santé des patients. « Les gens ne se rendent pas compte à quel point un examen inutile peut être nocif », tient à souligner la Dre Laberge.

Un examen inutile peut facilement donner lieu à toute une batterie de tests, qui font plus de mal que de bien à des patients en bonne santé et à leur famille.

« Ça peut mener à des trouvailles fortuites, comme des hernies discales chez de jeunes patients dans la trentaine. Ils peuvent s’inquiéter inutilement et se mettre à moins faire de sport. Finalement, ça les déconditionne. Ils deviennent en moins bonne santé », illustre-t-elle.

Je suis membre parce que ...

 Je reçois le soutien nécessaire pour devenir un meilleur médecin, jour après jour 

Marie-Claude Moore, M.D., CCMF

 Les membres de cette grande famille me ressourcent et m’inspirent! 

Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF

 Le CQMF me permet de développer un soutien concret aux jeunes médecins du Québec 

Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF

J'adhère