Error: Anonymous form submissions are not enabled for this site, try logging in first contacting your site administrator.

Missing content: 'undefined' particle cannot be found.

Le CQMF est prêt pour l’action

COMMUNIQUÉ

Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) salue la volonté politique – de passer à l’action – du gouvernement du Québec afin d’assurer aux Québécoises et Québécois des soins et des services accessibles. Le plan déposé, Plus humain et plus performant – Plan pour mettre en œuvre les changements nécessaires en santé, vise la meilleure « expérience-patient ». Nous prenons acte de cette volonté d’appliquer enfin des solutions préconisées depuis des décennies et offrons notre collaboration pour y arriver.  

Accessibilité aux soins et services de santé

Le CQMF prône l’accroissement du travail interprofessionnel pour assurer un meilleur accès aux soins et services. C’est pourquoi il accueille favorablement le fait que la possibilité sera donnée aux médecins de famille ‒ notamment « en orientant le patient vers le bon professionnel en fonction de son enjeu de santé » ‒ de suivre de plus grandes cohortes de patients, dans une médecine de qualité, grâce à l’apport des autres professionnels-les et à « un élargissement du bassin d’agents administratifs dans les services cliniques afin de libérer du temps aux cliniciens ». À l’égard de services accrus de télésanté et d’intégration de nouvelles technologies de l’information, entre autres, nous attendons d’avoir plus de détails, car nous avons formulé des recommandations en matière de soins virtuels et d’implantation technologique et espérons vivement qu’elles seront prises en compte.     

Pertinence des soins et des services

L’expertise de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) sera mise à profit « pour cibler les interventions cliniques à faible valeur et proposer des solutions de remplacement basées sur les données probantes ». Le CQMF promeut le concept de pertinence des soins et des services, notamment à travers la campagne Choisir avec soin Québec et la formation continue. Une des solutions pour une utilisation judicieuse des examens et des traitements réside dans la formation des médecins et des professionnels-les de la santé sur le surdiagnostic et le surtraitement – réduction des examens et des traitements inutiles – afin d’utiliser temps et ressources à bon escient. Nous serons heureux de collaborer à cette approche, car il importe de mettre également à profit l’expertise des médecins de famille, leur regard critique essentiel et leur vision globale.

De plus, le développement à venir d’outils d’autosoins, qui guideront les patientes et patients et favoriseront l’autogestion de problèmes de santé mineurs et courants, concourra à la pertinence des rendez-vous médicaux. Nous nous en réjouissons. En outre, nous soulignons que l’importance qui sera accordée à la prévention et à la promotion du bien-être et des saines habitudes de vie sera un incontournable dans une visée d’amélioration de l’état de santé et de la qualité de vie de nos concitoyennes et concitoyens.

Valorisation de la médecine de famille

La mise en place annoncée d’un plan de valorisation de la médecine de famille « pour soutenir, reconnaître et valoriser la profession, en collaboration avec le milieu » est une bonne nouvelle. Nous réitérons notre volonté d’être partie prenante dans l’élaboration de ce plan et dans sa mise en œuvre. De même, le CQMF prône la reconnaissance de l’engagement des médecins en pratique. Cette reconnaissance passe par la flexibilité pour les médecins de famille d’ajuster leur offre de services en première ligne au cours de leur carrière, et cela, en tenant compte notamment de leurs engagements en 2e ligne, de leur situation familiale et de leur état de santé. À l’aube de nombreux départs à la retraite, le manque de popularité de la spécialité de la médecine de famille auprès des apprenantes et apprenants accentue cette problématique qui a une incidence directe sur l’accessibilité. C’est pourquoi, dans l’immédiat, il faudra tabler sur des stratégies de valorisation et de rétention des effectifs en place. Une action concertée à cet égard sera nécessaire.

Innovation

Le CQMF lance une invitation au gouvernement du Québec qui a exprimé, par l’entremise de son ministre de la Santé, souhaiter se rapprocher des intervenantes et intervenants en matière d’innovation en santé et services sociaux. De fait, le CQMF favorise, depuis 2017, l’interaction entre acteurs clés de la première ligne en créant un espace hors silos, son Symposium sur les innovations, qui aura conduit, entre autres, à l’actuel conseil numérique.

Mission du CQMF

Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) a pour mission d’inspirer et soutenir les médecins de famille et leurs partenaires dans l’adoption de meilleures pratiques au bénéfice de la santé de la population. Il regroupe quelque 4 500 membres. Ses activités sont assurées par des médecins de famille bénévoles et engagés envers la profession et la collectivité. Le CQMF est l’aile québécoise du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), l’organisme professionnel responsable d’établir les normes et de procéder à l’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine de famille dans les 17 facultés de médecine du pays.

Source : Collège québécois des médecins de famille (CQMF); publié le 29 mars 2022

Pour information : Linda Lévesque, responsable des communications, 450 973-2228; cellulaire : 514 242-8909; llevesque@cqmf.qc.ca

logo

Bloc medecin

Photo Fotolia

Agence QMI Publié le 11 novembre 2021 à 22:22

Le collège québécois des médecins de famille (CQMF) a demandé jeudi une réorganisation en profondeur des soins de première ligne afin de faciliter le travail d’équipe et de permettre aux patients de voir le bon professionnel rapidement.

Bien qu’il ait salué jeudi les efforts du gouvernement du Québec pour assurer un meilleur accès aux médecins de famille, le CQMF a rappelé que le manque d’accès ne découlait pas du fait que les médecins de famille ne travailleraient pas suffisamment, mais bien de l’organisation des soins en première ligne modulée par les différentes interventions gouvernementales de mandat en mandat.

Les besoins de la population ont crû au fil des ans notamment avec l’augmentation de la longévité et de la survie des patients aux prises avec des maladies chroniques, ou des enjeux de santé mentale.

Écoutez le résumé des actualités avec Alexandre Dubé sur QUB radio  

«Malheureusement, ces derniers ne sont pas pris en compte avec justesse dans la logique mathématique proposée par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Dans les faits, les médecins de famille abordent souvent plusieurs problèmes à l’intérieur d’un même rendez-vous. C’est pourquoi le temps de consultation varie pour assurer une haute qualité de soins aux personnes que nous soignons», a indiqué le CQMF par voie de communiqué, jeudi.

Le faible taux de comblement des postes de résidence en médecine de famille et les nombreuses retraites à venir «ne sont pas sans nous préoccuper sérieusement», a ajouté le collège.

Plus que jamais, il faut agir de concert, privilégier un sain dialogue, et valoriser ce travail si important, a précisé le CQMF.

Laval, 11 novembre 2021 – Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) salue les efforts du gouvernement du Québec pour assurer aux Québécoises et Québécois l’accès à une ou à un médecin de famille. Nous réitérons, cependant, que le manque d’accès actuel ne découle pas du fait que les médecins de famille ne travailleraient pas suffisamment, mais bien de l’organisation des soins en première ligne modulée par les différentes interventions gouvernementales de mandat en mandat.

Les faits

Les besoins de la population ont crû au fil des ans : augmentation de la longévité et de la survie des patientes et patients aux prises avec des maladies chroniques multiples, enjeux de santé mentale, complexité des suivis médicaux, pour ne nommer que ceux-là. Malheureusement, ces derniers ne sont pas pris en compte avec justesse dans la logique mathématique proposée par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Dans les faits, les médecins de famille abordent souvent plusieurs problèmes à l’intérieur d’un même rendez-vous. C’est pourquoi le temps de consultation varie pour assurer une haute qualité de soins aux personnes que nous soignons.

Notre réalité

Le ministre Dubé, en bon gestionnaire, doit s’assurer de bien comprendre la réalité des médecins de famille, au Québec, qui n’œuvrent pas qu’en cabinet. En effet, la plupart d’entre nous travaillent aussi en établissements ‒ salles d’urgence, hospitalisation, soins intensifs, obstétrique, soins de longue durée, etc. ‒, y compris en soins à domicile. Nous répondons aux besoins urgents et émergents de nos communautés; la pandémie de COVID-19 en est un vibrant exemple.

Collaborons pour des soins de qualité

Nous prônons une réorganisation en profondeur des soins de première ligne afin de faciliter le travail d’équipe interprofessionnel, permettant ainsi au patient de voir le bon professionnel en temps opportun. Le faible taux de comblement de nos postes de résidence en médecine de famille et les nombreuses retraites à venir parmi nos collègues ne sont pas sans nous préoccuper sérieusement. Plus que jamais, il faut agir de concert, privilégier un sain dialogue, et valoriser ce travail si important.

Mission du CQMF

Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) a pour mission d’inspirer et soutenir les médecins de famille et leurs partenaires dans l’adoption de meilleures pratiques au bénéfice de la santé de la population. Il regroupe quelque 4 500 membres. Ses activités sont assurées par des médecins de famille bénévoles et engagés envers la profession et la collectivité. Le CQMF est l’aile québécoise du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), l’organisme professionnel responsable d’établir les normes et de procéder à l’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine de famille dans les 17 facultés de médecine du pays.

Source : Collège québécois des médecins de famille (CQMF)

Pour information : Linda Lévesque, responsable des communications, 450 973-2228; cellulaire : 514 242-8909; llevesque@cqmf.qc.ca

COMMUNIQUÉ

Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) salue les efforts du gouvernement du Québec pour assurer aux Québécoises et Québécois l’accès à une ou à un médecin de famille. Nous réitérons, cependant, que le manque d’accès actuel ne découle pas du fait que les médecins de famille ne travailleraient pas suffisamment, mais bien de l’organisation des soins en première ligne modulée par les différentes interventions gouvernementales de mandat en mandat.

Les faits

Les besoins de la population ont crû au fil des ans : augmentation de la longévité et de la survie des patientes et patients aux prises avec des maladies chroniques multiples, enjeux de santé mentale, complexité des suivis médicaux, pour ne nommer que ceux-là. Malheureusement, ces derniers ne sont pas pris en compte avec justesse dans la logique mathématique proposée par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Dans les faits, les médecins de famille abordent souvent plusieurs problèmes à l’intérieur d’un même rendez-vous. C’est pourquoi le temps de consultation varie pour assurer une haute qualité de soins aux personnes que nous soignons.

Notre réalité

Le ministre Dubé, en bon gestionnaire, doit s’assurer de bien comprendre la réalité des médecins de famille, au Québec, qui n’œuvrent pas qu’en cabinet. En effet, la plupart d’entre nous travaillent aussi en établissements ‒ salles d’urgence, hospitalisation, soins intensifs, obstétrique, soins de longue durée, etc. ‒, y compris en soins à domicile. Nous répondons aux besoins urgents et émergents de nos communautés; la pandémie de COVID-19 en est un vibrant exemple.

Collaborons pour des soins de qualité

Nous prônons une réorganisation en profondeur des soins de première ligne afin de faciliter le travail d’équipe interprofessionnel, permettant ainsi au patient de voir le bon professionnel en temps opportun. Le faible taux de comblement de nos postes de résidence en médecine de famille et les nombreuses retraites à venir parmi nos collègues ne sont pas sans nous préoccuper sérieusement. Plus que jamais, il faut agir de concert, privilégier un sain dialogue, et valoriser ce travail si important.

Mission du CQMF

Le Collège québécois des médecins de famille (CQMF) a pour mission d’inspirer et soutenir les médecins de famille et leurs partenaires dans l’adoption de meilleures pratiques au bénéfice de la santé de la population. Il regroupe quelque 4 500 membres. Ses activités sont assurées par des médecins de famille bénévoles et engagés envers la profession et la collectivité. Le CQMF est l’aile québécoise du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC), l’organisme professionnel responsable d’établir les normes et de procéder à l’agrément des programmes de formation postdoctorale en médecine de famille dans les 17 facultés de médecine du pays.

Source : Collège québécois des médecins de famille (CQMF); publié le 11 novembre 2021

Pour information : Linda Lévesque, responsable des communications, 450 973-2228; cellulaire : 514 242-8909; llevesque@cqmf.qc.ca

Je suis membre parce que ...

 Je reçois le soutien nécessaire pour devenir un meilleur médecin, jour après jour 

Marie-Claude Moore, M.D., CCMF

 Les membres de cette grande famille me ressourcent et m’inspirent! 

Caroline Laberge, M.D., CCMF, FCMF

 Le CQMF me permet de développer un soutien concret aux jeunes médecins du Québec 

Dominique Deschênes, M.D., CCMF, FCMF

J'adhère